RSI … à suivre

La société « RSI – Répertoire des Sociétés et des Indépendants » vient de réagir à une publication de ce blog mettant en cause l’honnêteté de leur démarchage auprès des créateurs d’entreprises. J’ai reçu ce jour un courrier en Recommandé de la part de leur avocat me demandant de retirer « toute information dénigrant la société RSI ». Ce que je viens de faire pour éviter toute poursuite. Néanmoins, il faut savoir que la démarche de cette société est mise en cause par  le Jury de Déontologie de la Publicité. Voir ci-dessous la publication sur le Portail des Travailleurs Indépendants.

http://independants-tns.fr/forum/attention-au-repertoire-des-societes-et-des-independants-t362.html

EDITION DU 18/05/2011: C’est presque fini !

Le Jury de Déontologie de la Publicité vient de rendre son verdict, considérant que les courriers envoyés par le Répertoire des Sociétés et des Indépendants « ne respectent pas les principes déontologiques relatifs à l’identification et à la loyauté de la publicité.« 
S’il convient de rester prudent tant que l’ARPP n’a pas définitivement communiqué sa décision, c’est peut-être la fin des tentatives de récolte de fonds douteuses.

Sollicitation douteuse suite au dépôt de marque

Pour protéger le nom de son entreprise et empêcher quiconque de l’utiliser, rien ne vaut un dépôt de marque effectué auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle). Après avoir choisi les classes de produits et services pour lesquelles je souhaitais protéger le nom IDEOBIS, j’ai procédé au dépôt en ligne (dépôt électronique) qui a l’avantage d’être un peu moins coûteux que le dépôt par courrier : 200 euros au lieu de 225 pour 3 classes, sachant qu’une classe supplémentaire coûte 40 euros quelque soit le mode de dépôt. Il n’y a aucun autre frais à régler. Mais attention ! J’ai reçu 2 ou 3 semaines plus tard un Bon de commande de TM-COLLECTION Edition 2011, document sur lequel on ne comprend pas grand chose si ce n’est qu’il faut payer 1 380 euros de « Registration costs » !  Le papier en question fait crédible car figure dessus votre logo ! Et oui, celui-là même que vous avez fourni à l’INPI… Encore une démarche douteuse d’une société peu scrupuleuse, basée cette fois en Hongrie. Surtout, ne pas signer pour ne pas payer …

De retour de la LIGNA à Hannovre

Cette grande « messe » allemande de la machine à bois est  toujours aussi impressionnante ! Une bonne fréquentation dès le premier jour laisse augurer que les entreprises sont prêtes à investir. Mais s’agissait-il réellement d’acheteurs potentiels originaires de toute l’Europe ou bien majoritairement d’allemands ?… En tout cas, l’ambiance n’était pas morose et le gigantisme des stands des BIESSE, HOMAG, SCM ou autre WEINIG  n’a pas changé. Même si leur activité a chuté semble-t-il de près de 50% en 2009-2010, les compteurs de ces groupes sont plutôt au vert actuellement. Globalement, on pouvait constater dans les allées qu’il n’y avait que peu de véritables innovations mais plutôt une capitalisation et une revalorisation des savoir-faire existants. Il va falloir maintenant compter les sous et savoir quel(s) joujou(s) on  va pouvoir s’acheter !        …et on admire toujours la fameuse structure bois signée HERZOG ! La fameuse structure en bois de HERZOG