Nouveau bois pour nouveaux bardages !

MOKALAM est à la fois une gamme de produits et un matériau innovant.

Il s’agit de bois d’origine africaine abondant et peu valorisés là-bas qui sont modifiés chimiquement en France par un processus à haute température, sans additif, pour leur conférer des propriétés de stabilité et de durabilité exceptionnelles.

La couleur brune du matériau obtenu et son odeur rappellent la torréfaction des graines de café ou de cacao. Entre l’origine, le procédé et la couleur, l’analogie est forte entre ce nouveau type de bois et les fèves les plus répandues du monde !

Contrairement à la plupart des bois massifs, le MOKALAM ne comporte aucune altérations d’aspect comme les noeuds, ce qui en fait un matériau haut de gamme.

 

mokalam bardages atlas et zanzibar

Photo emblématique de la marque MOKALAM – Bardages ATLAS brun moka et ZANZIBAR gris argenté

Produits phares dans cette gamme MOKALAM, de nombreux profils de bardages. Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs. En effet, le bois MOKALAM peut se parer d’une finition de type saturateur pour plus de personnalité et de pérennité d’aspect car le matériau à l’état naturel grisonne en exposition extérieure. Il faut cependant préciser que le gris argenté obtenu est beaucoup plus homogène que dans le cas d’un bois massif traditionnel et généralement apprécié des maîtres d’ouvrages.

Le matériau MOKALAM est idéal pour les revêtements à claire-voie. Pourquoi ? Parce que sa grande stabilité est compatible avec les ouvrages dans lesquels les éléments de bois sont fins et peu maintenus : brise-soleils, pergolas, ombrières, ventelles, etc. Avec MOKALAM, fini les déformations dues au séchage du bois.

Il est également possible d’utiliser ce nouveau matériau pour des aménagements extérieurs ou intérieurs, des portes ou des volets, du mobilier extérieur. ses usages sont réellement multiples à cause de son esthétique combiné à sa durabilité.

Avec MOKALAM, il y a matière à créer !

Voir le site internet www.mokalam.com

(IDEOBIS a participé à l’élaboration de cette gamme et au lancement de la marque)

Voir grand, être géant !

La foret des géants, giant forest, USA, Sierra Nevada, Californie, voir grand, etre geant

Carte de voeux IDEOBIS pour l’année 2018

Située au cœur des montagnes de la Sierra Nevada en Californie, la « Giant Forest » héberge une impressionnante quantité de séquoias géants.

Le plus gros, appelé « Général Sherman », n’est autre que l’être vivant le plus volumineux du monde !

Chose étonnante, le feu n’est pas l’ennemi de ces géants, au contraire. Bien que la foudre puisse endommager l’arbre sur lequel elle tombe, l’épaisse écorce des séquoias géants les protège du feu. Ces arbres ont même besoin de la chaleur des incendies pour que leurs cônes s’ouvrent, libérant les graines et permettant leur régénération naturelle. De plus, le feu « fait le ménage » au sol permettant aux racines du géant de s’étendre…

Les composants du bois comme additifs alimentaires

Article paru dans la revue BOISMAG de février 2017.

Les vertus du matériau bois sont nombreuses !

Ses composés principaux, une fois extraits, peuvent servir en agroalimentaire comme exhausteur de goût, épaississant, fluidifiant, émulsifiant, etc.

Le bois est extraordinaire car il est utile sous sa forme « macro », comme matériau de construction par exemple, mais aussi sous sa forme « micro » grâce à sa composition chimique riche et complexe.

S’il y a UN matériau d’avenir…

Un réalisme « saisissant » !

Christopher David White est un artiste dont les créations hyper-réalistes sont à base de céramique. Plusieurs de ses sculptures reproduisent le matériau bois avec une précision impressionnante.

Toute son oeuvre est très engagée en faveur du développement durable et nous interroge sur l’avenir de notre Humanité.

Evidemment, le bois en tant que matériau naturellement et rapidement renouvelable, au bilan carbone excellent pour la planète, s’impose comme son matériau de prédilection !

Admirez le travail !…

 

Ensemble, excellons en 2017 !

Que le bois vous aide à
Encaisser les coups,
Résister aux tempêtes,
Faire preuve d’ingéniosité,
Reconquérir les marchés,
Combattre la morosité,
Libérer les énergies,
Gagner du terrain,
Espérer demain,
Vaincre le temps,
Etre vivant !

 

Photo : Vestige du caisson flottant n°449 échoué sur la plage d’Arromanches

Conçus par l’ingénieur Pearson Lobnitz, ces caissons ont constitué les quais du port artificiel dit « Mulberry » installé en 1944 pour l’approvisionnement des alliés après leur débarquement en Normandie. Ils étaient en béton armé mais ceinturés de défenses verticales en bois, pour amortir le choc des accostages. Ces pièces de bois dont l’essence est difficilement identifiable (avis aux amateurs !) sont encore visibles malgré 72 ans dans l’eau de mer (classe d’emploi 5) et des millions de touristes.

IDEOBIS vous souhaite une excellente année 2016 !

Carte de voeux IDEOBIS 2016

Pour toute fabrication, le choix des matériaux doit être fait selon l’usage, la fonction et la durée de vie attendue. Le bois est un matériau polyvalent, au toucher soyeux, et à l’esthétique inimitable. Il a malgré tout ses limites et IDEOBIS vous aide  à les appréhender à les contourner, pour que vos projets puissent atteindre des sommets !

Le bon usage du bois en extérieur

Cà y est, il est sorti !

Depuis plusieurs années, IDEOBIS travaillait pour et avec ATLANBOIS (interprofession bois des pays de La Loire) à la rédaction d’un ouvrage consacré à l’ensemble des préconisations pour le bon usage du bois en extérieur, sous-entendu pour des ouvrages pérennes et satisfaisant d’un point de vue esthétique.

Guide LE BOIS EN EXTERIEUR

Cet ouvrage de 125 pages est un guide complet de tout ce qu’il convient de savoir et de maîtriser autour de l’usage du bois en extérieur.

En trame de fond de ce Guide, un constat et une proposition d’approche :

Trop de projets mettent en oeuvre le bois pour sa couleur chaleureuse initiale sans anticiper son vieillissement, le fameux grisonnement. Or il est de la responsabilité de la maîtrise d’oeuvre d’échanger sur ce point avec le maître d’ouvrage pour ne pas qu’il y ait de surprise ou de déception. De même, il est de la responsabilité du maître d’ouvrage d’informer les résidents ou les riverains de l’évolution d’aspect probable de son ouvrage pour éviter là encore surprise, déception voire récrimination…

La tendance depuis quelques années est à l’anticipation de cette couleur grise. Plusieurs moyens pour cela : saturateur « gris vieux bois », imprégnation teintée dans la masse, pré-grisonnement « naturel ».

Il est aussi possible tout simplement de donner une couleur au bois par l’application d’une peinture, certes à renouveler, comme le pratiquent notamment les pays scandinaves .

A l’occasion du salon BATIMAT, et en tant que co-rédacteur de cet ouvrage, IDEOBIS a été convié à participer à une table ronde télévisée organisée par BATIJOURNAL.TV au sujet de l’usage du bois en extérieur.

Table ronde BatiJournal

 

La filière bois sur la sellette


Filière Bois schémaPar définition, la filière bois commence en forêt.

Or la forêt française est la troisième forêt d’Europe en volume de bois sur pied et elle est en croissance depuis plusieurs décennies.

Et bien malgré cela, la balance commerciale de la filière bois française est négative.

La filière bois française est déficitaire… et pas qu’un peu : 6 milliards d’euros par an !

Le rapport d’information du Sénat (lien ci-dessous) reprend le rapport de la Cour des Comptes sur tous les maux dont souffre la forêt française et qui conduisent à une piètre production, insuffisante en tout cas pour couvrir nos besoins.

Les mots sont durs et les conclusions cinglantes…

L’une d’entre elles est de stopper la priorité donnée au « bois-énergie ». Cela fait réfléchir lorsque l’on sait que le gouvernement et l’ADEME lancent un Appel à Manifestation d’Intérêt pour tout projet visant à faire évoluer la ressource forestière vers une forêt plus productive en … bois énergie.

Cherchez la cohérence !

Rapport Sénat Filière Bois – 1er avril 2015

Sommaire :

PRINCIPALES OBSERVATIONS DE VOS RAPPORTEURS SPÉCIAUX

Une forêt française morcelée et largement composée d’espèces d’arbres qui offrent peu de débouchés

Une politique forestière sans stratégie, sans pilote et sans résultats Un opérateur public, l’ONF, insuffisamment tourné vers la mobilisation de la ressource bois

Un modèle économique de pays en développement, qui conduit à un déficit commercial de la filière de 6 milliards d’euros par an

Des soutiens publics à la filière forêt-bois nombreux et peu cohérents

L’amont caractérisé par des mesures fiscales patrimoniales

La dispersion dommageable des soutiens à l’aval

PRINCIPALES RECOMMANDATIONS DE VOS RAPPORTEURS SPÉCIAUX

Construire le pilotage stratégique de la filière bois et l’axer sur un objectif de valorisation économique

Veiller au rapprochement des interprofessions

Tourner l’ONF vers une logique de résultats

Recomposer et renouveler la forêt française

Réformer prudemment la fiscalité applicable à l’amont forestier

Ne plus faire du bois énergie une priorité

Réorienter les aides à l’aval et soutenir davantage le bois d’œuvre

La formation continue… le bois en a besoin !

BoisHD-logo-baseline-orange1-410x140Travaillant depuis toujours en lien étroit avec l’Ecole Supérieure du Bois et avec ATLANBOIS, IDEOBIS a proposé ses services pour assurer en 2015 quelques sessions de formation continue, en lien avec ses savoir-faire.

Ces formations ont lieu dans le cadre de la Plateforme Régionale d’Innovation (PRI) qui se nomme « BOIS HD » et qui est hébergée au sein de l’ESB.

IDEOBIS assurera les 3 modules suivant :

– Le bon usage du bois en extérieur

– Forces et faiblesses du matériau bois dans la construction

– Comment faire d’une idée un projet commercial ?

Retrouvez la liste complète des formations et le détail de leur contenu en cliquant sur le lien suivant :  Programme de formation continue « BOIS HD »

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant !

Le bois au plus haut !

Nous parlons ici de la plus haute tour en bois jamais construite.Elle mesure 100 m de hauteur et se situe en Autriche. Sa forme aux courbes harmonieuses se veut évoquer la silhouette d’une femme. Sa structure est constituée de 16 poteaux courbes en lamellé-collé et de 14 ellipses métalliques assurant la liaison entre les poteaux.

Pour monter : 441 marches ou l’ascenseur

Pour descendre : 441 marches, l’ascenseur ou un toboggan de 160 mètres de long !

Cette réalisation démontre tout le potentiel esthétique et technique du bois et on ne peut qu’applaudir ce nouveau record !

Architectes : Dietmar KADEN + Markus KLAURA  –  http://www.kaden.cc

Tour KADEN